Les maladies et ravageurs
des Diamantina®

 

Les Diamantina® pour les professionnels  >  Les maladies et ravageurs des Diamantina®


Comme pour toute culture, les Dipladenia peuvent être sujets à des maladies ou à des attaques :

  • Les champignons

  • Le Pythium
    Les symptômes se traduisent sur les racines et les tiges qui noircissent puis se dessèchent. La plante dépérit depuis le système racinaire jusqu'au système foliaire, puis meurt.
    Pour lutter contre le Pythium, utiliser les fongicides adéquats autorisés dans votre pays.

  • Fusarium oxysporum
    Les symptômes de l'infection se traduisent par le flétrissement des feuilles âgées qui s'incurvent et finissent par se dessécher. La tige noircit du haut vers le bas. Une coupe longitudinale de la tige permet de constater que les vaisseaux sont bruns.
    Pour lutter, utiliser des substrats sains, éliminer les plantes malades, augmenter la résistance naturelle des plantes par l'apport d'algues marines en poudrage qui agira en traitement préventif. On peut aussi utiliser des fongicides autorisés.

  • Les autres champignons
    La présence dans les cultures de Dipladenia d'autres champignons tels que Oïdium, Rhizoctonia, Botrytis (pourriture grise), Colletotrichum (Anthracnose), Cercospora, Corynespora, Phoma, etc est presque toujours liée à de mauvaises conditions de culture : manque de lumière, excès d'hygrométrie, température trop basse, substrat non adapté, pH trop haut ou trop bas.
    En cas d'attaque, utiliser les fongicides autorisés dans vos pays respectifs. Mais veillez surtout à adopter en toute situation un comportement prophylactique.

  • Les ravageurs
    Quels sont-ils : Pucerons, Cochenilles, Trialeurodes (Mouches blanches), Tetranychus (acariens ou araignée rouge), Tarsonèmes, Thrips…
    Utiliser soit la lutte biologique intégrée, soit la lutte chimique avec les matières actives utilisables dans votre pays. Surtout exercer une surveillance rigoureuse qui permettra une intervention rapide et évitera le développement de ces pestes.

Comme pour toute autre culture, une consigne générale et universelle est d'observer attentivement et régulièrement vos plantations pour détecter le plus tôt possible les premiers symptômes de maladies ou de ravageurs.



 

  • I